Un souffle de buffle

 

Voilà l’histoire tel que je pense l’avoir vécu : Étonné d’être encore en vie, rassuré et hors d’haleine,
je m’accrochais, tel un naufragé, aux branches de cet arbre salutaire…
Son écorce rugueuse me paraissait presque douce…
Je regardais 15 mètres sous mes pieds, l’énorme buffle qui meuglait furieusement. La rage explosait le long
du tronc à chacun des ses coups de corne. Il m’avait chargé sans sommations alors que je tentais une
approche silencieuse. Je devais mon salut à la chance, à la rapidité de ma course et à mon aptitude à grimper aux arbres.
J’étais en sécurité, malgré ma situation pour le moins inconfortable. Je retrouvais le calme et le sourire …

Voilà le couteau que je portais à la ceinture :
J’ai utilisé du XC 75 trempé à l’huile.Il mesure 28 cm hors tout .
La lame fait 14.5 X 4 CM pour 6mm au ricasso et 7mm au talon.
Les émoutures sont droites, le polissage est miroir
Le manche est constitué de deux plaquettes en corne de buffle rivetées et collées